Select Page

Notre avis sur DEMOLITION, le nouveau film de Jean-Marc Vallée avec Jake Gyllenhaal.

5

avril, 2016

Cinéma
Film
News

Après les excellents Dallas Buyers Club et Wild, le réalisateur canadien Jean-Marc Vallée est de retour avec Demolition, une comédie dramatique avec au casting Jake Gyllenhaal et Naomi Watts.

I’m an Image Caption ready-to-use.

L’histoire

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis (Jake Gyllenhaal) a perdu le gout de vivre depuis que sa femme est décédée dans un tragique accident de voiture. Malgré son beau-père (Chris Cooper) qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen (Naomi Watts), la responsable du service clients. Peu a peu, une relation se noue entre eux. Entre Karen et son fils de quinze ans (Judah Lewis), Davis se reconstruit, commençant d’abord par faire table rase de sa vie passée…

L’avis de la rédaction :

La force de Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club, Wild…) est certainement de vous plonger au plus profond de ses personnages. Comment réagir face à la mort d’un proche ? Y a t-il une réaction propre à chacun ? Voici quelques questions existentielles que posent le film. Grâce au très bon scénario de Bryan Sipe, tiré entre autre de son expérience personnelle à Hollywood, Jake Gyllenhaal campe à merveille le personnage de Davis. L’acteur américain ne cesse d’ailleurs de nous surprendre à chaque film. Il ne déroge pas à la règle dans celui-ci où son comportement apathique et insensible est absolument bouleversant. Naomi Watts, un peu plus en retrait, fait également le job. Mention spéciale à Judah Lewis, épatant dans le rôle de l’adolescent en pleine crise identitaire, qui nous rappelle les débuts de Leonardo DiCaprio au cinéma (Blessures secrètes, Basketball Diaries…). On vous recommande ce film qui vous embarque dans un véritable voyage émotionnel dont on a du mal à se sortir. Niki de Saint-Phalle disait « il existe dans le cœur humain un désir de tout détruire. Détruire c’est affirmer qu’on existe envers et contre tout ». À méditer.

La bande-annonce :

 

Dans les salles dès le 6 avril 2016.

Want new articles before they get published?
Subscribe to our Awesome Newsletter.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

Catégories

L’AGENDA CULTUREL

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Follow Us