Manuela Wyler : “le cancer, ce n’est pas rose !”

Post date:

Author:

Category:

Manuela Wyler : “le cancer, ce n’est pas rose !”

 

Manuela Wyler, Fuck my cancer, Fayard, 180 p., 14 €
Manuela Wyler, Fuck my cancer, Fayard, 180 p., 14 €

INTERVIEW VIDÉO – Manuela Wyler, c’est une femme de caractère ou une emmerdeuse, au choix. C’est comme cela qu’elle se présente elle-même sur son blog Fuck My Cancer – le cancer du sein n’est pas rose. Elle raconte sa mésaventure avec son cancer du sein qu’elle a appelé Carlo comme Carcinome Lobulaire infiltrant. De ce blog qui a rencontré un franc succès est né ce livre : Fuck my cancer disponible en libraire aux éditions Fayard.

Rencontre avec Manuela Wyler qui nous a touché et réveillé sur des réflexions pertinentes sur le parcours d’un patient en train de vivre à fleur de peau ce qui lui arrive.

Je suis une femme de 55 ans, et j’ai un cancer du sein. Mon cancer du sein a modifié mon espérance de vie, mais n’a pas changé cela.
La maladie ne rend rien plus facile.  Je suis une patiente indocile, curieuse et libre de ses choix.

CONCOURS >>> Gagner 3 livres (grand format) Fuck my cancer de Manuela Wyler (Fayard)

Manuela Wyler se confie sur sa douloureuse épreuve et nous rappelle bien par les faits que le cancer n’est pas rose.

Manuela Wyler ouvre la réflexion sur le cancer. Ce dernier n’est pas seulement un problème de santé, mais aussi un problème de société.

Manuela Wyler, Fuck my cancer, Fayard, 180 p., 14 €

STAY CONNECTED

13,056FansLike
483FollowersFollow
1,050FollowersFollow
7,336SubscribersSubscribe

INSTAGRAM

LFC Magazine #1

Au menu ! Agnès LedigRomain PuertolasSonja DelzongleLaurent GuillaumeNicolas RobinThérèse RevayAntoine PAjeHélène ClémentMireille CalmelCathy CalliègueOlivia...

The Hottest Modern Accessories for a Stunning Look

Comfort is very important to me. I think people live better in big houses and in big clothes. I try to contrast; life today...

Innovative Architecture: 10 New Buildings

Comfort is very important to me. I think people live better in big houses and in big clothes. I try to contrast; life today...