Julien Suaudeau : quand la fiction colle avec notre effroyable réalité, le roman qui secoue la rentrée littéraire.

Post date:

Author:

Category:

Julien Suaudeau : quand la fiction colle avec notre effroyable réalité du terrorisme, le roman qui secoue la rentrée littéraire.

 

juliensuaudeau
Julien Suaudeau, Le français, Robert Laffont, 216 p., 18 €

INTERVIEW VIDÉO – Julien Suaudeau est notre troisième invité de la rentrée littéraire et il a fait l’effet d’un électrochoc à la rédaction à la lecture percutante de ce deuxième roman Le Français disponible en librairie aux éditions Robert Laffont. Dawa l’a révélé au grand public avec le soutien de Natacha Polony qui est séduite par le propos de cette nouvelle voix dans l’édition jusqu’à le conduire dans le fauteuil si convoité de l’émission On n’est pas couché (pour un premier roman). Aujourd’hui, le romancier persiste à marquer les esprits puisque Le Français est dans la sélection FNAC des 30 romans sur 589 nominés pour le Prix roman FNAC 2015.

Qui sont ces jeunes qui partent se faire tuer en Syrie  au nom du djihad ? Une question qui s’inscrit régulièrement dans nos esprits après les attentats de janvier 2015, la tuerie sur la plage en Tunisie en juin, les attentats déjoués avec une victime à Villejuif ou encore plus récemment l’attaque du Thalys.

CONCOURS >>> Gagner 5 livres (grand format) Le Français de Julien Suaudeau (Robert Laffont)

Julien Suaudeau est la réponse au romanesque à cette question. Il immerge son lecteur dans la tête d’un jeune homme qui pourrait être vous, votre fils, votre frère, votre ami, votre collègue de travail ou tout simplement votre voisin (tellement gentil et discret nous crache le breaking news tv en continu suite à un attentat). Le parti pris de l’auteur est d’employer le “je” pour donner la parole à cet anti-héros, à cet individu jugé immédiatement par l’opinion collective, classé dans le mal parce qu’il incarne le mal en le faisant, déshumanisé parce que ça nous arrange, pour balayer d’un revers d’idée ce qui nous dérange… Sauf qu’au final ce sont des êtres humains, qui frappent, qui cognent, qui tuent, qui terrorisent le monde.

Julien Suaudeau raconte l’engrenage, l’enfer dans lequel son personnage s’enfonce. Ce texte est puissant, complexe et riche en nuances au point de ressentir tout et son contraire à la lecture de ce roman brut, à l’image d’une société violente à laquelle nous appartenons.

Julien Suaudeau maîtrise avec un grand art romanesque un anti-héros subversif. L’auteur offre une réflexion juste et complexe à son lecteur. On ressort de cette lecture puissante sonné.

Rencontre exceptionnelle avec un écrivain qui bouge les lignes Julien Suaudeau pour nous parler de son nouveau roman Le Français disponible aux éditions Robert Laffont en libraire.

On colle au point de vue du personnage dans les bons moments au début de l’histoire comme dans les moments beaucoup plus difficiles et dérangeant, à mesure que sa situation se complique explique Julien Suaudeau dans l’interview filmée.

C’est très difficile de démêler la somme des facteurs qui aboutissent à ce déraillement social, culturel et religieux (même si c’est pas mon interprétation). Il y a des facteurs purement individuels et personnels. C’est ça qui m’intéresse depuis le début de ce roman, c’est que ce personnage peut être n’importe qui, nous précise dans l’interview Julien Suaudeau.

 Julien Suaudeau, Le français, Robert Laffont, 216 p., 18 €

LA REDACTION VOUS RECOMMANDE AUSSI

>> La rentrée littéraire s’invite sur le site dès lundi 24 août 2015 ! Interviews filmées, critiques, news…

STAY CONNECTED

12,552FansLike
450FollowersFollow
1,337FollowersFollow
6,984SubscribersSubscribe

INSTAGRAM

LFC Magazine #1

Au menu ! Agnès LedigRomain PuertolasSonja DelzongleLaurent GuillaumeNicolas RobinThérèse RevayAntoine PAjeHélène ClémentMireille CalmelCathy CalliègueOlivia...

The Hottest Modern Accessories for a Stunning Look

Comfort is very important to me. I think people live better in big houses and in big clothes. I try to contrast; life today...

Innovative Architecture: 10 New Buildings

Comfort is very important to me. I think people live better in big houses and in big clothes. I try to contrast; life today...